Chroniqueurs et chroniqueuses de :

« L’Arwaky – 2e Partie : Devenir Kawak »

Que dire quand les lecteurs en parlent mieux que vous ?!
1 – Voici la chronique de « Ich mag Bücher » : (en entier ici !)

« Vous n’imaginez pas comme j’étais heureuse d’avoir ce livre entre mes mains (façon de parler, je l’ai lu en numérique). J’attendais cette suite avec impatience et elle est à la hauteur de mes attentes.

On découvre encore plein de nouvelles choses sur cette culture, sur leur mode de vie qui est assez étonnant. En parallèle, on est les heureux spectateurs de l’évolution de Camille. (…) On rencontre beaucoup de personnes. Parmi celles-ci, j’ai été marquée par la gentillesse de Lanor, la sensibilité de Dakiro, la colère de Léonard, le bon sens de Sanir. J’ai été ravie de revoir Albert et la famille de Victoire à la fin.

(…) J’ai adoré le dénouement de la relation entre Camille et Victoire pour ce tome. Cette seconde partie est aussi l’occasion d’en apprendre plus sur le passé de Camille et de sa famille, pas tout (ce ne serait pas drôle), mais juste ce qu’il faut pour satisfaire notre curiosité.

J’accroche vraiment bien avec la plume de l’auteure. C’est dynamique, même quand l’action prend une pause, on ne s’ennuie pas. Il faut dire que la narration retranscrit énormément les pensées et les états d’âme des personnages. Les dialogues sont géniaux, les conversations sont souvent longues, mais c’est nécessaire. Elles apportent beaucoup à la compréhension des personnages pour le lecteur et évidemment à l’évolution des relations qu’ils entretiennent. (…)

L’auteure nous offre un roman solide avec des personnages travaillés et attachants, dans une forêt qui regorgent de beauté mais aussi parfois d’horreur. Encore meilleure que la première partie ! Il me tarde d’assister à la confrontation entre Camille et ses parents.

 Note : 18/20″

2 – La chronique de « Maya au pays des livres » : (en entier ici !)

« Nous retrouvons avec plaisir notre duo explosif, Victoire et Camille. (…)

Quand j’ai découvert Lili MJ il y a quelques mois, j’ai tout de suite été charmée par la fraîcheur de son écriture, un vrai coup de cœur pour moi. Contrairement au premier tome où nous étions en présence de nombreuses digressions, ici, l’auteure a choisi de garder une certaine continuité dans le récit.

(…) La narration à deux voix est de nouveau travaillée avec soin, nous plongeons sans retenue dans les émotions de nos personnages principaux, Victoire et Camille. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant en leur compagnie. Nous caressons leurs rêves, leurs doutes, mais aussi leurs peurs. Les personnages évoluent au cours de cette seconde partie, on y découvre une Victoire plus sûre d’elle, en tout cas en apparence, et un Camille tout aussi sarcastique et exaspérant. (…)

Autre élément qui ne m’a pas laissée indifférente, Lili MJ arrive à rendre un personnage secondaire très intéressant, voire attachant, en seulement quelques lignes. Chaque personnage que l’on croise possède une présence impressionnante. Tous ces petits détails apportent une vraie profondeur au récit.

J’ai également apprécié retrouver cette fraîcheur et cette légèreté qui m’avait tant plu précédemment. (…)

Vous trouverez dans ce livre de l’aventure, des terres lointaines, de l’amour, mais aussi des personnages authentiques, à fleur de peau, qui vont vous faire vivre des instants forts en émotion. Moi qui avais adoré la première partie de L’Arwaky, j’avais hâte de connaître la suite. Je n’ai pas du tout été déçue, bien au contraire. Il est presque inutile de vous préciser que j’ai dévoré très rapidement ces 400 pages. N’hésitez pas à céder à la tentation. »

3 – La chronique de Lucie de « Recto-Verso » : (en entier ici !)

« Je vous présente ma chronique sur le roman « Les Frontaliers, tome 1 : l’Arwaky – partie 2 : Devenir Kawak » écrit par Lili MJ et autopublié. J’ai dévoré cette seconde partie en une soirée. Un roman qui fut pour moi un coup de cœur !

Dans cette histoire, les héros sont perdus au beau milieu d’une nature luxuriante. Ils doivent apprendre à apprivoiser le monde qui les entoure ou à le combattre pour survivre. Les paysages sont décrits avec une précision d’orfèvre et le lecteur se plonge sans aucune difficulté au beau milieu de cette forêt sauvage et de ces villages créés par l’auteure. Les animaux propres à ce monde contribuent également à enrichir ce roman. Un univers exotique donc… qui invite au dépaysement.
 
L’histoire est très prenante et même si certains passages manquent un peu d’action, les sentiments des personnages prennent le relais pour capter l’attention du lecteur jusqu’aux prochains rebondissements. L’auteure a donc savamment calculé le rythme de récit, proposant un roman qui se dévore plus qu’il ne se lit.
 
Au niveau des personnages, ce fut avec un immense plaisir que j’ai retrouvé Camille et Victoire là où ils avaient été « abandonnés » dans la première partie. Ces deux héros possèdent un caractère bien trempé et tiennent à leur fierté. Toutefois, leurs sentiments sont mis à rude épreuve dans cette partie et les deux jeunes gens ne peuvent lutter contre l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre. N’étant pas adepte de romance, j’ai adoré cette relation ambigüe entre Camille et Victoire. Les personnages ne se jettent pas dans les bras l’un de l’autre et le lecteur a le temps de voir naître leurs émotions et de comprendre les enjeux qui animent les héros. L’auteure a donc fait un gros travail sur la psychologie de ses héros. A travers eux, l’auteure montre que l’apparence ne représente en rien l’âme d’un individu et qu’il faut chercher plus loin. Les personnages secondaires sont également très importants et, si certains n’apparaissent que le temps de quelques pages, ils ont tous un rôle essentiel à jouer dans le récit. Lili MJ n’a pas peur de faire des sacrifices concernant ses protagonistes, augmentant le côté émotionnel de son œuvre et le suspense.
 
Quant à la manière d’écrire de l’auteure… que dire. Lili MJ a une écriture fluide, sans fioriture. Elle n’écrit pas de phrases complexes et va droit au but pour permettre au lecteur de ressentir le maximum d’émotions. De plus, elle traite des thèmes très importants et très touchants dans son roman. Je peux donc citer la colonisation, la sauvegarde de la nature, les stéréotypes, les mœurs d’une époque passée, tout en mettant en scène des questions existentielles. Qu’est-ce qu’un Homme parmi l’immensité du Monde ? Quelle est sa place ?
Lili MJ a même pensé à insérer des explications sur son univers et sur les relations entre les personnages à la fin du livre. 

 
Une fin qui m’a laissé un goût de trop peu… et j’ai donc vraiment hâte de découvrir la suite de cet univers !
 
En résumé, ce roman rafraichissant et dépaysant fut un coup de cœur que je recommande sans aucune hésitation !
 
Bravo à Tiphs pour cette magnifique couverture qui représente à merveille Camille et l’univers exotique du roman ! »

4 – La chronique de Marjo « Le dernier bouquin sur l’étagère » :

« Voici une bonne façon de commencer la semaine : partager, via une vidéo, une lecture qui m’a totalement conquise. (…) Je partage avec vous, à travers cette vidéo, mon avis sur l’œuvre de Lili MJ. Je vous souhaite un bon visionnage ! » : Vidéo YouTube

Ou sur son site : M.R.Cosyra

Merci à vous !

> Aller à la page « Acheter le livre »