Pourquoi ce titre de série ?

« Les Frontaliers »

Au-delà de la problématique de classe sociale, j’ai voulu imaginer la confrontation entre deux peuples que tout opposait. 

D’un côté, les Blancs, les européens (France – 1837 ).

De l’autre, les Arwaks, les amérindiens (Caraïbes).

Ni « bons » ni « méchants », uniquement des individus nés chacun de leur côté qui vont se rencontrer.

Dès lors, comment s’accommoder des différences ?

Ainsi sont nés “Les Frontaliers”. Une saga qui met en scène des personnages qui s’observent et se découvrent, à la frontière entre leurs deux mondes.

Des Frontaliers.

Doivent-ils nécessairement choisir un camp ?

Que garder de chaque particularité ?

Voici mes personnages tiraillés entre leurs sentiments, leur éducation et leur conscience.

La raison peut-elle l’emporter ?

Et quand l’orgueil s’en mêle… comment dépasser les préjugés ?

L’aventure commence avec “L’Arwaky”.

Cette initiation tribale qui mettra le cœur du sulfureux Camille à rude épreuve…

***

> Aller à la page « Quatrième de couverture »

> Aller à la page « Qu’est-ce que l’Arwaky ? »