Qu’est-ce que l’Arwaky ?

« L’Arwaky », c’est le terme utilisé par les indigènes de Nouvelle-Terre pour désigner une épreuve.

Sur l’île, quand un Blanc veut devenir Frontalier, il doit passer l’Arwaky : une initiation tribale longue et éprouvante pour tous ceux qui ne connaissent pas la forêt de Nouvelle-Terre.

Comment fonctionne l’Arwaky ?

Dans un premier temps, l’aspirant, souvent un jeune Blanc, doit déjà se faire introduire auprès de Marowa, l’Aorkan’dru des Wakpas. Il lui faut, surtout, trouver une personne autorisée à entrer sur le territoire Arwak pour l’accompagner, car Marowa vit dans la forêt et lui seul peut décider d’engager une initiation, ou pas.

Une fois sur place, si les conditions lui sont favorables et que Marowa donne son accord, l’aspirant est alors appelé «n’Kawak» : apprenti Kawak.

L’Aorkan’dru consulte les esprits des ancêtres pour désigner celui ou celle qui sera le Gowa du n’Kawak : son guide pour l’Arwaky. Pour les Arwaks, devenir Gowa est un grand honneur. Une marque de confiance et de reconnaissance.

Après cette désignation, l’apprenti fait la connaissance de son guide et le suit dans la forêt pour appendre à y survivre et à s’y comporter en véritable Arwak. Le n’Kawak doit prouver sa valeur et sa capacité à appréhender le monde des Arwaks avec les yeux des indigènes. Il lui faut devenir l’un d’entre eux.

Mené par son Gowa, le n’Kawak part à la rencontre les quatre tribus Arwaks de Nouvelle-Terre, puis s’imprègne de leurs croyances et de leur mode de vie.

Quand il l’en juge digne, le Gowa conduit ensuite son n’Kawak en un lieu reculé de la forêt pour l’épreuve finale : de là, l’apprenti devra retrouver son chemin seul sans se perdre jusqu’au village de Marowa.

S’il réussit, si le n’Kawak parvient à revenir vivant avant l’écoulement du temps imparti, une cérémonie sera alors organisée en son honneur et l’apprenti sera reconnu Kawak à part entière. Il fera le serment de veiller sur le peuple Arwak au péril de sa vie.

C’est au cours de cette cérémonie que le Gowa dévoilera son nom Arwak au Kawak. Ils seront alors tous deux marqués eu fer rouge par le Zoras et liés pour toujours.

Le Kawak deviendra Frontalier à la mort de son parent, perpétuant la tradition de génération en génération.

Il ne peut y avoir qu’un seul Kawak par famille de Frontalier, et qu’un seul Frontalier par famille de Blanc vivant sur la Frontière.

> Aller à la page « Les Personnages »

< Retour à la page « Nouvelle-Terre »

2 commentaires

Andre Gravot · 11 mars 2018 à 18 h 18 min

Travail très intéressant au niveau de la recherche, nous permettant de nous situer dans le temps et le lieu.
Toutes mes félicitations pour cet ouvrage très prenant que l’on peut classer aussi bien au niveau aventure que sentimental.
Bien cordialement

André

Shadok24 · 20 mars 2018 à 18 h 17 min

Tout un univers riche en aventures et en personnages aux personnalités si attachantes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *